La Killarney Race

Publié par le ch'ti

Après avoir affronté le Marathon des sables et l’Utat au Maroc me voilà partis en Irlande pour la Killarney Race, course multisports de 70km environ.

Partis de Nice mercredi matin sous le soleil, nous arrivons à Shannon en Irlande, sous le soleil ! C’est une belle surprise pour Isabelle, Véro, Alain, Nathan et moi. On récupère la voiture de location et direction Castleiceland, ou nous allons loger pendant ces 4 jours. Alain prend le volant et il ne le quittera quasiment plus ! 800km à gauche, très belle performance ! Nous avons un peu de mal à trouver car le gite est au bout du bout du monde…et nous sommes accueillis par Kathlleen avec qui nous allons avoir des fous rires énormes ! Car nous parlons « très bien l’anglais » et elle ne parle pas un mot de français ! On s’installe et direction la petite ville et découvrir aussi Tralee situé à 15km de Castleiceland et pour y découvrir nos premiers pubs ! Et voilà notre première bière irlandaise !

Jeudi matin grand soleil ! Dans l’après midi il fera 25 degrés ! Nous allons visiter la péninsule de Dingle, et découvrir de très belles plages, des falaises, des montagnes et de jolis pubs ! L’endroit est superbe on se croirait en Bretagne, dans le nord mais avec des montagnes ! Vraiment une magnifique balade ou Isabelle va conduire un peu sur une toute petite route ! Le soir, direction le plus beau pub de Castleiceland pour le match France Canada de rugby, joli endroit mais très calme car nous sommes dans une petite ville et en semaine !

Vendredi matin, brouillard, mais le temps se lèvera vers midi avec encore du soleil ! Direction la péninsule d’Iveragh et le petit village de Portmagee ou nous allons manger Fish and Chips dans un superbe pub. Pour arriver à ce joli port, une traversé en Ferry (une barque !) et c’est un superbe moment que de quitter la terre ferme pour Valentia Island. Ensuite retour Killarney et balade au Torc waterful, au lac à côté, superbes endroits que demain nous verrons sur la course. Visite du parc du manoir Mhucrois et enfin la salle de sport pour récupérer nos dossards et les vélos ! Pas facile de se faire comprendre, et je vais passer d’un vélo tout pourri à un avion de chasse en quelques minutes, car le loueur de vélo a enfin compris que je faisais le 70km ! Mais tout ça dans une ambiance détendu. Petit soucis quand même pour Alain et Nathan, car ils ont les vélos mais on dois repartir avec…sauf que ce n’étais pas prévu comme ça ! De longues discussions en longues discussions au milieu de l’hôtel ou on croise des coureurs, mais aussi de la « haute » pour un gala de bienfaisance, on décide de mettre les vélos dans le coffre de la voiture, et grand moment pour chercher de quoi attacher le coffre ouvert à cause des vélos ! Tant bien que mal on y arrive et allez au dodo car on se lève tôt pour une longue journée !

Samedi matin il fait 7 degrés, brouillard, et nous voila dans le bus qui va nous conduire à quelques kilomètres de Killarney pour le grand raid ! Nous sommes bien organisé, car Isabelle attends avec Alain et Nathan à Killarney pour la course de 27km et elle nous retrouvera au lac plus tard (10km aller retour de marche!). Nous voilà Véro et moi près à partir, mais on a mal de chien à trouver nos vélos ! Briefing en English (on ne comprend pas grand-chose) vérif. du camel back et nous voilà partis dans la 3ème vague, car nous sommes 500 sur notre course partant en 5 vagues séparés de quelques minutes.

Le programme est le suivant : 8km de course, 4 en montant, 4 en descendant ; ensuite 35 km de vélo ; un peu de course à pied et canoë kayak, sortis de l’eau direction la course de montagne, 19km, 9km500 de montée autant de descente ; et pour finir 7km de vélo !

La première montée ça va, difficile mais jouable, la descente très bien, je croise Véro. Le vélo au début pas facile car ça monte pas mal et je n’ai que deux plateaux, par moment ça va être très difficile de ne pas mettre pied à terre, mais je roule pas mal du tout, ll fais très frais et je me fais une belle frayeur dans une descente ! On arrive au lac, je retrouve Isabelle et je suis content de moi tout va très bien, je cours direction le canoë kayak, un anglais me demande d’aller avec lui car c’est des bateaux deux places, donc c’est l’inconnu pour lui est moi, je lui dis « i’am very bad canoë » il me répond que lui aussi, et ça va être un désastre ! Je ne sais pas comment on fait on se retrouve à l’eau ! Je remonte alors que l’on a limite pied et hop de nouveau à l’eau ! Vraiment nous sommes nuls tout les deux ! Tant bien que mal on arrive au bout, mais je suis trempé jusqu’aux os ! Heureusement Isabelle était là ! Elle avait une veste j’ai pu changer le haut ! Direction le mont Mangerton et là…c’est une autre histoire ! Le début est sympa, assez facile avec des escaliers, les chutes d’eau, le décor est là vraiment sympa mais plus on avance, plus on monte, plus il fait froid, plus il y a du brouillard et plus c’est dur, très dur même. Le terrain est difficile, il n’y a pas de chemins tracés, chacun prend celui qu’il a envie, le but est d’arriver en haut, de pointer est de redescendre, mais le souci est que l’on ne sait pas ou est le sommet ! C’est épuisant, car en plus on voit descendre les coureurs des premières vagues, qui descende n’ importe où et n’importe comment, et là je me dis « merde c’est l’enfer ! ». J’arrive enfin au bout de la montée, je ne sais pas combien de temps j’ai mis, je suis fatigué et j’ai eu un début de fringale mais j’ai tenu et ça va mieux. Je discute un peu avec le mec qui est là haut depuis des heures (il va y rester encore longtemps !) je dis ma phrase favorite de la journée « i don’t speak english, i’m french » phrase que j’ai du dire au moins 40 fois, car l’irlandais est bavard, et enfin je redescends ! Je croise Véro au milieu de la montée, j’ai mal au genou, au tendon d’achille, mais je m’accroche, je fais une belle descente, et en plus il fait beau (1h38 de montée, 1h de descente, résultats que je verrais à la fin) et me voilà à nouveau au lac et je remonte sur le vélo. Les premiers coups de pédale sont horrible mais la suite ne sera que du bonheur, je finis très vite. Arrivé au parc à vélo, il nous torture une dernière fois, on doit poser les vélos et courir pour franchir la ligne ! Et enfin je retrouve ma chérie et je suis fatigué ! 5h35 d’effort et 247ème!

Alain et Nathan auront eux aussi leur part de souffrance et ils termineront en moins de 3h ! 585 ème pour Nathan et 597ème pour Alain, sur 740 coureurs sur le 27km! Bel exploit vraiment ! Véro fera aussi très fort, gagnant plus d’une heure par rapport à 2014, terminant en 6h59, 445 ème sur plus de 500 participants ! Superbe moment vraiment que cette magnifique course et que de beaux souvenirs nous allons emporter avec nous! Un petit tour par un des pubs les plus connus de Killarney et ça va beaucoup mieux. Nous finirons notre superbe journée dans le pub de Castleiceland en fêtant la défaite des anglais au rugby !

Dimanche matin 2h du mat…les coureurs du Running Club Bellegarde s’éveillent…direction Shannon pour ce qui sera le chemin du retour !

Merci encore à mon grand amour de m’avoir tant aidé, et à Véro et Alain pour toute l’organisation!

PS: petit mot en Anglais sur ce lien.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :